Art de vivre

Les lianes de houblon envahissent Marseille, rejoignez l’opération Hum

La deuxième campagne de l’opération Houblon urbain marseillais bat son plein. Au sein de la brasserie la Part Faite, Laure Araque-Goy ne cache ni sa joie ni son enthousiasme : « En 2017, 47 personnes avaient pris part à cette première et cette année, nous sommes à quelque 100 participants ». Le principe ? Il consiste à planter chez soi une liane de houblon et d’être accompagné par des pros de l’agriculture urbaine. Jardin en pleine terre, pot en terrasse ou balcon, tout fait l’affaire : « Par ce biais, nous créons un savoir autour de la culture du houblon en Méditerranée et en zone urbaine » avance Laure. Loin d’être cantonné aux régions du Nord et du Nord-Est de l’Hexagone, le houblon prend ses aises partout en Provence : « On recense 200 variété de cette plante, et, forcément, nombre d’entre elles se développent sous nos latitudes, explique Laure Araque-Goy. On en trouve par exemple sur les bords de l’Huveaune, à Aubagne, Bouc-Bel-Air et dans les Alpilles, dans les terres marécageuses des Paluds de Noves ».

Renouer avec la terre
Bien loin d’une culture anecdotique, ce programme compte trois objectifs : « Nous voulons produire une bière locale qui aurait le goût de son terroir. Au-delà du concept, on veut donner corps à la bière marseillaise », dit Laure. Ce projet vise en suite à fédérer des populations qui n’avaient pas vocation à se rencontrer ; à ce jour, les participants à la Hum opération (Houblon urbain marseillais), se recensent dans 13 arrondissements sur les 16 que compte Marseille : « La Part faite est une brasserie ouverte qui implique sa communauté, poursuit Laure. ‘Chacun fait sa part’ à la Part Faite » sourit la jeune femme. Ultime argument, et non des moindres, cette campagne incite les urbains à remettre les mains dans la terre, les pousse à revivre le rythme des saisons et renouer avec le vivant.

houblonQuelques mois après la récolte des cônes et leur brassage, les cultivateurs récupéreront quelques bouteilles de bière : « Et si votre pied est mort, ce n’est pas grave, nous vous offrirons quand même 3 bouteilles », avertit la brasseuse. La seconde distribution de pieds de houblon aura lieu le 21 avril prochain ; deux formules sont proposées, de 20 à 40 € donnant droit aux accompagnements lors de la culture, aux invitations aux apéros etc. Pourquoi ne pas y participer ? « Il faut encourager tous les efforts car c’est grâce à la bonne volonté de tous que nous produirons une bière authentiquement marseillaise ».

Pour s’inscrire et aller chercher son pied de houblon, rejoindre le site : partfaite.fr/hum

 

A propos de l'auteur

le grand pastis

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vite lu

 Christopher Coutanceau, cuisinier pêcheur Le dernier livre du cuisinier rochelais est une ode à l’océan et à ses richesses. Avec 240 pages de recettes et de recommandations pour préparer avec soin les produits de la mer, le lecteur plonge dans un univers marin grandiose. Défenseur de la pêche durable et de l’anti-gaspillage, passionné depuis toujours, Christopher Coutanceau choisit, chaque matin à la criée de La Rochelle coquillages, crustacés ou poissons. En grand passionné, il s’investit dans la défense de la faune et de la flore marine et collabore avec de nombreuses associations de préservation des ressources. Le chef milite pour une pêche artisanale et fait partager son expertise au gré des pages de cet ouvrage. Les vins ont aussi leur place dans cet opus avec Nicolas Brossard qui détaille ses accords mets-vins et conseils…. Une véritable odyssée, généreuse et gourmande. 240 pages, Glénat Ed., prix : 49 €.

Vivre sur la Vague Le club des Effets Mer accoste devant la voûte la plus hype de Marseille. Dans une ambiance détente, le chill devient un mot d’ordre ! Terrasse en escalier et coucher de soleil digne du site, la soirée guinguette est annoncée. Matt Müller aux commandes du navire, fera chavirer les coeurs et côté expo, c’est l’occasion de (re)découvrir « Iceland » d’Alexandre Montesinos . Sans oublier les cocktails maisons (notre passion) et des petits plats bien sympas : burratta, panisses, soupions et l’indémodable assiette mixte… Infos et résas au 07 78 07 23 99.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !