Mes recettes

Un carpaccio de joue de bœuf

Préparation : 25 min / Cuisson : 3 h 10

Joue de boeuf carpaccioVotre marché pour 4 personnes : 1 joue de bœuf ; 2 échalotes ; 3 branches de thym ; 2 feuilles de laurier ; 4 brins de persil ; 2 carottes ; 2 cuil. à soupe d’huile d’olive ; 50 g de beurre ; 1,2 l de bouillon de bœuf ; 10 grains de poivre noir et 1 cuil. à café de gros sel.
Pour servir : 10 radis + 1 carotte + 2 oignons nouveaux + 2 c. à soupe d’huile d’olive + fines herbes au choix (basilic, cerfeuil, estragon, ciboulette, persil…) 50 g de parmesan ; fleur de sel et poivre du moulin.

On y va : préchauffer le four à 180°C (Th. 6). Confectionner un bouquet garni avec le thym, le laurier et le persil. Eplucher les échalotes et les couper en 2. Peler les carottes et les couper en tronçons. Faire chauffer l’huile d’olive et le beurre dans une cocotte en fonte (passant au four) et faire revenir les échalotes et les carottes sans coloration pendant 5 min. Ajouter le bouillon, le bouquet garni et les grains de poivre, le sel et la joue de bœuf. Saler, couvrir et porter à ébullition. Faire cuire au four pendant 3 h. Egoutter la joue de bœuf et la laisser refroidir complètement. Filtrer le jus de cuisson. Au moment de servir, éplucher la carotte et la détailler en tagliatelles. Emincer finement les radis et les oignons. Ciseler les fines herbes. Trancher finement la joue de bœuf et disposer les tranches dans 4 assiettes légèrement creuses. Arroser d’un peu de jus de cuisson dégraissé froid ou chaud. Ajouter quelques radis, carottes, oignons nouveaux et fines herbes. Arroser d’huile d’olive et parsemer de copeaux de parmesan. Ajuster l’assaisonnement si nécessaire.

Photos Interbev / Produits Tripiers / J.-C. Amiel

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter

Vite lu

 Arles, une nouvelle chef au Chardon A la suite de l’excellent accueil réservé à Ruba Khoury en 2018, l’équipe du Chardon est toute heureuse de recevoir ces mois de mars et avril Leatitia Carion, chef française qui a le voyage dans le sang.  Après avoir fondé à Londres son famous Pop-up Bao Bun Foodtruck, elle se pose à Arles pour le printemps avec une carte très inspirée par l’Asie. Tiradito thon version Nikkei, moule-vinaigre de pomme-aubergine schezuan basilic ou poulet karaage sauce XO-gochujang-pickles et tarte tatin-beurre miso figurent parmi ses plats signature. Premier soir du pop-up le 28 février. Chardon, 37, rue des Arènes à Arles, tarifs : 29 € (déjeuner) et 39 € (soir). Résas au 09 72 86 72 04. Ouvert du jeudi soir au lundi soir et du vendredi au lundi midi. (12h30-14h30).

Peter Fischer chez Chicoulon La cave annonce sa prochaine soirée dégustation avec Peter Fischer, vigneron emblématique du château Revelette à Jouques. Dans une ambiance conviviale et décontractée, Peter présentera ses différentes cuvées : 3 blancs, 3 rouges et 1 liquoreux. Des vins de copains, de gastronomie mais surtout de passionnés. Spécialement pour cette occasion, Peter ouvrira également quelques vieux millésimes de ses plus grandes cuvées issues de sa cave personnelle. Côté cuisine, Tomi, incontournable chef du Chicoulon, cuisinera des tapas qui s’accorderont à merveille avec les vins dégustés. Jeudi 28 février au 59, rue Grignan (Marseille 6e), Formule: 45 € / personne sur réservation au 04 91 33 46 59.

Le GP sur les réseaux