En direct du marché

A Briançon, on mange le gâteau Vauban

gateau vaubanDepuis juillet 2008, les fortifications de Vauban  à Briançon, sont inscrites au patrimoine mondial de l’Unesco. Un des objectifs de ce référencement au patrimoine de l’Humanité vise à stimuler la créativité. Ainsi, un groupe de pâtissiers-chocolatiers du village ont-ils concocté le gâteau de voyage Vauban, un moelleux aux figues et aux noix,  selon une recette créée par Bruno Desclaux, restaurateur à Briançon. « Ce gâteau a été pensé sur la base d’une recette existante, confesse le patron du restaurant La Caponnière. Il est né en 1995 ; c’est un gâteau sans farine à base de figues sèches, de noix, d’amandes, de sucre et de blanc d’œuf ». La composition de cette pâtisserie fait référence au passé commerçant de la cité : « Les noix symbolisent le Dauphiné, les figues sèches sont une allusion à la Méditerranée » poursuit le restaurateur. Des figues qui rappellent que jusqu’ici, dans les siècles passés, les Maures sont venus et ont laissé des traces dans le patrimoine. Ce produit authentique permet une excellente et longue conservation. Ces artisans ont signé une charte les engageant à respecter la recette, les quantités et les ingrédients ainsi que son écrin, une jolie boîte bordeaux aux initiales du grand architecte guerrier du roi Soleil.

Glissé dans un sac à dos, les randonneurs actifs autour des sites Vauban pourront l’apprécier et avoir une petite pensée pour l’ingénieur de Louis XIV qui pour un siège, la défense d’une ville ou d’un chantier de fortification, parcourait régulièrement les routes de France. Ce savoureux gâteau de voyage, Vauban l’aurait sans nul doute apprécié !

En vente chez certains boulangers-pâtissiers de Briançon ; infos office de tourisme au 04 92 21 08 50.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Notez-le

Christian Qui “meilleure table de l’année” selon le Fooding classement 2021 A l’heure où la restauration française vit les heures les plus noires de son histoire, le guide Fooding, lui, continue à vivre comme si tout allait bien. Le guide, qui vient d’être intégralement racheté par le guide Michelin, a révélé ce lundi 16 novembre son palmarès de l’année 2021. Une approche d’autant plus cynique que la quasi totalité des guides français a décidé de ne pas établir de classement tant la période est dramatique pour la profession.

Meilleur bar d’auteur : Bambino (Paris)
Meilleur bistrot : Café Les Deux Gares (Paris)
Meilleur sandwich : Penny Lane (Paris)
Meilleur chef résistant : Antonin Bonnet chez la Boucherie Grégoire (Paris)
Meilleur cuisinier : Daniel Morgan chez Robert (Paris)
Meilleure table : Christian Qui (Marseille)
Meilleure table : Bistrot Bao (Groix)
Fooding d’Amour : Comète (Saint-Lunaire)
Fooding d’Amour : Rita, la Vierge à la Mer (Saint-Jean-de-Luz)
Meilleure chambre de style : château de la Haute Borde (Rilly-sur-Loire).