En direct du marché

A Briançon, on mange le gâteau Vauban

gateau vaubanDepuis juillet 2008, les fortifications de Vauban  à Briançon, sont inscrites au patrimoine mondial de l’Unesco. Un des objectifs de ce référencement au patrimoine de l’Humanité vise à stimuler la créativité. Ainsi, un groupe de pâtissiers-chocolatiers du village ont-ils concocté le gâteau de voyage Vauban, un moelleux aux figues et aux noix,  selon une recette créée par Bruno Desclaux, restaurateur à Briançon. « Ce gâteau a été pensé sur la base d’une recette existante, confesse le patron du restaurant La Caponnière. Il est né en 1995 ; c’est un gâteau sans farine à base de figues sèches, de noix, d’amandes, de sucre et de blanc d’œuf ». La composition de cette pâtisserie fait référence au passé commerçant de la cité : « Les noix symbolisent le Dauphiné, les figues sèches sont une allusion à la Méditerranée » poursuit le restaurateur. Des figues qui rappellent que jusqu’ici, dans les siècles passés, les Maures sont venus et ont laissé des traces dans le patrimoine. Ce produit authentique permet une excellente et longue conservation. Ces artisans ont signé une charte les engageant à respecter la recette, les quantités et les ingrédients ainsi que son écrin, une jolie boîte bordeaux aux initiales du grand architecte guerrier du roi Soleil.

Glissé dans un sac à dos, les randonneurs actifs autour des sites Vauban pourront l’apprécier et avoir une petite pensée pour l’ingénieur de Louis XIV qui pour un siège, la défense d’une ville ou d’un chantier de fortification, parcourait régulièrement les routes de France. Ce savoureux gâteau de voyage, Vauban l’aurait sans nul doute apprécié !

En vente chez certains boulangers-pâtissiers de Briançon ; infos office de tourisme au 04 92 21 08 50.

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Vite lu

(Encore) un nouveau directeur aux Roches Blanches. Comme chaque année, l’hôtel restaurant cassidain présente son nouveau directeur. Il s’agit d’Emmanuel Blanchemanche qui a quitté la direction du domaine de Verchant, près de Montpellier, pour Cassis. « Je suis très heureux de me lancer dans ce nouveau projet de vie, de  surcroît dans cet environnement exceptionnel. Pouvoir écrire un nouveau chapitre pour ce lieu mythique est un privilège et j’ai suivi les conseils de Winston Churchill, qui a résidé aux Roches Blanches : pour s’améliorer, il faut changer. Donc, pour être parfait, il faut avoir changé souvent ». Il n’est pas sûr que dans l’hôtellerie et la restauration ces changements perpétuels soient très rassurants pour les clients.

Sébastien Sanjou au château Mentone. Le chef varois rejoint pour l’été le domaine viticole de Mentone et y ouvre « la Table de Mentone ». Dès les beaux jours arrivés, la table est dressée en extérieur, face au vignoble et aux forêts qui le bordent. La ferme-auberge promet de conjuguer convivialité et partage avec des menus d’esprit provençal composés avec les légumes et herbes fraîches du potager, les fruits des vergers, olives de l’oliveraie du domaine et les œufs du poulailler. Viandes et volailles, fromages et charcuteries sont, eux, issus de producteurs locaux. Les vins de la propriété, classés Côtes de Provence bio, accompagnent les menus. En mai et juin, ouverture du mercredi au dimanche au déjeuner et du mercredi au samedi au dîner.
Château Mentone, 401, chemin de Mentone, 83510 Saint-Antonin du Var ; infos au 04 94 04 42 00.