Mes recettes

Côtes de veau marinée au piment de Cayenne, brunoise de prunes, poire et céleri

piment de Cayenne

Préparation : 15 min / Cuisson : 10 minpiment de Cayenne

Votre marché pour 4 personnes : 4 côtes de veau ; 2 oignons nouveaux ; 1 filet d’huile d’olive ; 1 jus de citron jaune ; un peu de piment de Cayenne et quelques branches de romarin ; sel et poivre blanc.
Pour la salade de prunes et poires : 2 prunes ; 1 poire ; 1 branche de céleri ; 1 oignon rouge ; quelques brins de persil et quelques brins de coriandre ; 1 filet d’huile de noisette ; sel et poivre du moulin.

On y va : éplucher et émincer finement les oignons nouveaux. Déposer les côtes de veau dans un plat avec les oignons blancs émincés. Arroser d’huile d’olive et de jus de citron. Saupoudrer de piment de Cayenne selon votre goût. Parsemer de romarin frais, saler et poivrer. Mélanger jusqu’à ce que les côtes soient bien enrobées. Réserver au frais.

Rincer, épépiner et dénoyauter les fruits. Les couper en brunoise. Laver et couper le céleri en petits dés. Éplucher et ciseler finement l’oignon rouge. Mélanger le tout et arroser d’un filet d’huile de noisette. Saler, poivrer.

Déposer les côtes de veau au piment de  Cayenne sur la grille du barbecue et laisser cuire pendant 6 à 8 minutes selon l’épaisseur en les retournant à mi-cuisson. Déguster les côtes de veau au piment de Cayenne accompagnées de la salade de prunes, poire et céleri.

Bonus : les côtes de veau adorent les petits légumes verts de printemps, la preuve est ici.

Photo Amélie Roche

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vite lu

Marianne Planchais, Sophie Planchais, Loïc Ginet et Thomas Niesor ont imaginé un jeu de société d’ambiance, culturel et stratégique dans l’univers de la pâtisserie. Cette entreprise familiale, basée à Aix-en-Pce, a opté pour l’auto-édition et une fabrication 100% bleu-blanc-rouge. Les joueurs incarnent des pâtissiers formés en France qui s’installent à l’étranger. Leur objectif : faire partie de la crème de la crème des pâtissiers en  confectionnant, avec leurs cartes, des pâtisseries traditionnelles. Le jeu compte 400 questions sur le thème de la pâtisserie dont 100 dédiées aux enfants. babaOrum s’adresse aux amateurs de jeux de société, aux passionnés de pâtisserie, à tous ! Déjà près de 200 jeux ont été pré-commandés sur la plateforme Ulule. Si l’objectif de 300 pré-commandes est atteint, les jeux seront produits en novembre et livrés en décembre. Tous sur Ulule pour précommander le jeu, il est super !

Pizzette l'Isle sur la Sorgue Pizzette et craquante Une adresse pour les sorties entre ados et pour les parents qui veulent faire plaisir à leurs ados. Ici, on accompagne cocktails, vins et bières à l’apéro d’une ribambelle de pizzas à dévorer en égoïste ou à partager. Un apéro très cool avant d’aller au resto ensuite. Les pâtes sont ultra-fines, craquantes et si légères qu’on pourrait en dévorer des dizaines. A tester : la camembert et jambon cru,  la chèvre-miel ou la margherita…
• 19, ave des 4 Otages à l’Isle-sur-la-Sorgue (04 90 95 56 34) et 24, bd Victor-Hugo à Saint-Rémy-de-Provence (04 90 95 80 31)