Brignoles

La Foire de Brignoles dédie un week-end complet à la gastronomie, samedi 20 avril et dimanche 21 avril prochain. Durant deux jours, des chefs se succèderont en cuisine pour mettre à l’honneur le terroir, la filière ovine varoise, la pâtisserie et les Vins de Provence. Julien Tosello, Benoît Witz, Pascal Barandoni, Nicolas Pierantoni ont déjà confirmé leur participation. Recettes autour de l’agneau, démonstrations à 4 mains où les chefs déclineront un produit de saison en version salée et sucrée, astuces pour pâtisser vegan mais avec gourmandise, recettes pour composer un apéro provençal de qualité et accords mets et vins seront commentés par un oenologue en partenariat avec les Vins de Provence.
• Toutes les infos sur la foire de Brignoles, ici

Marseille

► Ouverture de la citadelle le 4 mai Après avoir ouvert temporairement l’été dernier (elle était fermée au public depuis plus de 350 ans !), la citadelle autrement connue sous les noms de Fort Saint-Nicolas ou Fort d’Entrecasteaux, ouvre ses portes au grand public, et cette fois de façon pérenne. Cet été, de nombreux évènements attendront les visiteur : visites théâtralisées, concerts, escape games, accès aux jardins, le tout avec bar et  un restaurant qui seront dorénavant ouverts toute l’année.

► Kouss-Kouss festival le rendez-vous de la rentrée revient cette année du 29 août au 8 septembre. Au programme, des centaines d’établissements qui proposeront leur version de ce plat emblématique, avec pour thème cette année : « 1001 graines ». Le 31 août, 5 000 couscous seront servis et offerts sur le Vieux-Port dans le cadre de l’Été marseillais par la Ville de Marseille et l’office de Tourisme.

Marseille

Camille Gandolfo wanted. Mais où est passée Camille Gandolfo ? Depuis son départ du restaurant de l’hôtel des Bords de Mer, Camille Gandolfo ne répond à aucune sollicitation. Nul ne sait où elle est, ni ce qu’elle fait. Alors, pour calmer ceux qui s’inquiètent, sachez que Camille Gandolfo prendra la direction des cuisines de « la Marine des Goudes » rachetée par Paul Langlère (Sépia) et ses associés du Cécile, le sandwich club du quartier de Malmousque. Ouverture prévue début juin mais n’en parlez à personne, c’est confidentiel.
Juan Pulgarin… le come back. Le plus célèbre colombien de la ville reviendra d’ici le mois de mai rue d’Aubagne pour nous y régaler des spécialités qui ont bâti sa réputation.

Une bière à la navette. Ils étaient tous là, jeudi 4 avril au soir, sur la place de Lenche, à goûter et célébrer cette nouvelle bière de la brasserie la Minotte. Une bière blanche aux accents marseillais, aux parfums des navettes des Accoules ! Bien sûr, José Orsoni dit-Jo Navettes, et ses enfants, Marie-Julie et Clément étaient de la fête, pas peu fiers de cette création à laquelle ils ont participé (surtout Clément)… Une bière ultra fraîche, très peu amère qui a nécessité 20 kg de biscuits par brassin et quelque 2 mois de fermentation. A découvrir à la Descente des Accoules (le caviste du 4, rue de l’Evêché, 2e), au Café du théâtre (12, place de Lenche, 2e) et dans tout le réseau des revendeurs des bières La Minotte.
• Infos au 04 91 90 99 42

Suis-nous sur les réseaux

Art de vivre

Les dîners insolites 2023, émotions garanties et inédites en vue

Les Dîners insolites 2023 se dérouleront dans des sites incroyables et méconnus
Dîners insolites 2023, ouverture des réservations le dimanche 6 juin à 9 heures sur mpgastronomie.fr
Ils sont nés en 2019 et, depuis, n’ont cessé de gagner en popularité au point de tripler le nombre de dates par rapport à la première année. Le succès des Dîners insolites est tel qu’en 3 ou 4 jours à peine, ils affichent complet faisant naître un sentiment rare de frustration chez les candidats à l’expérience. Chaque soirée nous invite à (re)découvrir la Provence dans ce qu’elle a de plus beau, de plus authentique, de plus essentiel. Décors étonnants, lieux détournés de leur vocation première (espaces naturels, sites industriels, domaines agricoles), mise en scène émouvante, chaque site invite chaque chef qui, chaque soir, joue de toutes les ressources pour faire naître l’émotion dans un seul menu inédit. Chaque année, un nouveau pannel de cuisiniers se lance dans l’aventure. Et il faut en profiter car l’expérience est unique et ne se revivra plus. Dans le droit fil de leur envie militante de faire reconnaître la gastronomie provençale, de la partager et de la revendiquer, la sélection des chefs 2023 aura pour mission de mettre à l’honneur les plats de tradition en réinventant les recettes incontournables de la cuisine provençale. Un défi car certains sont ici en terre d’adoption…

« La table des Dîners insolites ambitionne de dire le rapport intime qui unit le vivant, les producteurs et les cuisiniers. Ces Dîners soulignent aussi le dialogue entre l’ici et l’ailleurs qui innerve toute la culture provençale et méditerranéenne »

Isabelle Brémond, directrice de Provence Tourisme
Dîners insolites 2023 compteront 21 dates

Du pain, du vin et de l’huile

Cette quatrième édition mettra l’accent aussi sur le triptyque nourricier de la Provence avec l’huile d’olive, le vin (la vigne) et le pain (le blé). Les Bouches-du-Rhône comptent 6 AOP (Côtes de Provence, Côtes de Provence Sainte-Victoire, Coteaux d’Aix-en-Provence, Cassis, Baux-de-Provence et Palette), et 3 IGP (Bouches-du-Rhône, Alpilles, Méditerranée). Toutes ces appellations seront représentées lors des dîners, des domaines aux coopératives avec les représentants de la nouvelle génération vigneronne. De même, chaque soir, une huile d’olive différente sera servie à table. Des fruités vert, des fruités noirs et des fruités mûrs raconteront à leur façon les typicité du terroir bucco-rhodanien. Une attention toute particulière sera portée sur le pain qui, souvent sec et trempé, se retrouve, rassis dans la bouillabaisse borgne ou l’aïgo boulido, mais aussi avec le quichet, ce roustido, tartine grillée à l’huile d’olive et à l’anchois qui accompagnait la vie des manades et des campagnes d’olives, au moulin. En fougasse, en focaccia, sous la forme de miches ou de baguettes, quelques-uns des meilleurs boulangers du 13 seront de la fête.

Pastis au goût de terroir

Pour la deuxième année consécutive, les Dîners insolites 2023 proposeront en fin de repas, à l’instar d’une grande liqueur digestive, de boire un pastis pur, une manière plutôt insolite de le consommer voire de le découvrir. Guillaume Ferroni et ses équipes ont sillonné les sites où sera dressée la grande table des Dîners et ont recueilli sur place différentes plantes qui sont entrées dans l’élaboration de ce spiritueux séculaire. Basée à Aubagne, la Maison Ferroni s’est donné pour spécialité de redonner vie à des spiritueux historiques avec un ancrage territorial fort. On doit à Guillaume Ferroni, la réédition de recettes de liqueurs anciennes telles le Vespetro, le Ratafia de Marseille, l’Eau Verte de Marseille.

Le calendrier des Dîners insolites 2023

Mercredi 28 juin, Axel Guilmhem sur la digue du large à Marseille  
Jeudi 29 juin, Christian Ernst sur la digue du large à Marseille
Samedi 1er juillet, Laurene de Souza sur la digue du large à Marseille
Dimanche 2, Pauline Langon-Jules Girandon, sur la digue du large à Marseille
Lundi 3, Hugues Mbenda, sur la digue du large à Marseille
Mardi 4, Valentin Raffali, sur la digue du large à Marseille
Jeudi 6, Emeric Corbon, parc du château de Florans à La Roque-d’Anthéron
Vendredi 7, Jérôme Raffaelli, parc du château de Florans à La Roque-d’Anthéron
Lundi 10, Valentin Small, au maraîcher de Bimont à Vauvenargues

Mercredi 12, Auregan Dean, à Lascours Roquevaire
Samedi 15, Nicolas Sintes, au domaine du Bagnol à Cassis
Dimanche 16, Pierre Hochart à les Chapelles à Istres
Lundi 17, Julien Richard, au Mas rouge aux Baux-de-Provence
Mercredi 19, Sébastien Saiz, domaine de l’Isle-saint-Pierre au Mas Thibert à Arles
Jeudi 20, Or Michaeli, au Château d’Avignon aux Saintes-Maries-de-la-Mer
Dimanche 23, Julia Sammut et Lou Chapuis, au château Grand Boise à Trets
Lundi 24, Minou Sabahi, domaine de Villemus à Jouques
Mercredi 26, Numa Muller, au domaine des Blaquières à Châteaurenard
Jeudi 27, Matthieu Matheron, au domaine des Blaquières à Châteaurenard
Lundi 31, Pierre-Jean Carton, dans les marais salants de Salin-de-Giraud

Photo Caroline Dutrey et archives LGP 

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.