En direct du marché

Manu Barthélémy : « Plus que jamais travailler avec éthique »

Manu Barthélémy

Le Village Vert est un projet collectif innovant pour le développement d’une économie locale et solidaire, respectueuse de l’Homme et de son environnement. Il réunit des espaces d’animations, des commerces et des bureaux pour développer la consommation responsable à Forcalquier. Un programme régulier d’animations (conférences, ateliers, projections, dégustations, expositions…) fédère six structures qui partagent ce lieu et des projets communs.
Il a profité de ce début d’année pour tourner la page. Manu Barthélémy a signé le 20 décembre dernier son départ de la boulangerie Cum Panis de Forcalquier, confiant cette adresse mythique à son associé Florian Bourier. « J’avais envie de faire autre chose, d’explorer plus encore mes passions et d’approfondir mon travail sur la pizza », explique ce brun énergique pour qui Cum Panis était « la première expérience de grosse entreprise ». Partant du principe qu’il faut « revoir nos produits et nos fabrications pour proposer des mets sains, durables et honnêtes », Manu Barthélémy enfonce encore un peu plus le clou dans sa démarche de lier « travail et éthique »« J’arrive à une époque de ma vie où je veux consacrer du temps aux miens et trouver un équilibre entre vie professionnelle et familiale » poursuit le maître du pain. Aussi, Manu Barthélémy va-t-il s’employer à développer lo Pichotome (le Petit homme en provençal) et il a réinvesti son laboratoire installé au coeur même du Village vert de Forcalquier : « J’ai un beau labo de transformation, c’est là que je fais toutes mes préparations comme les panettone, les fougasses et je vais travailler sur des recettes de pan bagnat, différentes de la recette estivale niçoise classique, pour en proposer toute l’année en se débarrassant du carcan des saisons ».

C’est donc un Manu Barthélémy riche en projets qui aborde l’année avec une foule de rendez-vous en tête : « Je veux avoir du temps pour participer à des expériences collectives comme celle que je vais vivre le 29 janvier : nous allons organiser un repas pour le Biotop wines de Montpellier, un repas avec 150 vignerons qui travaillent tous à merveille ». Tout ceci en attendant les projets de pizzas, de boulangerie, de panifications diverses. Pour l’heure, on retrouve le pizzaiolo sur les marchés de Forcalquier le jeudi de 14h30 à 20h et le vendredi à la Brillanne, de 14h30 à 20h.

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suis-nous sur les réseaux

Vite lu

Le Portugal à Marseille. Dans le cadre de la saison croisée France-Portugal de l’Institut français, les grandes Tables ICI vous proposent de (re)découvrir la cuisine portugaise avec deux événements.
☻ Bacalhau ! Le grand Marché du Portugal adopte les couleurs du Portugal : sélection de vins et spiritueux portugais, les fameuses pasteis de nata, les céramiques typiques et produits d’épiceries fines. Les cheffes Rosario Pinheiro et Jenifer Abrantes mettent à l’honneur la morue en plusieurs déclinaisons, Romain Chartrain (de Azul concept store) proposera des grands classiques de la cuisine portugaise, et Sonia Isidro servira une assiette végétarienne.
• Lundi 4 juillet de 16h à 22 heures à la Friche Belle-de-Mai
­☻ Le lendemain, 5 juillet, participez au grand dîner-barbecue pour 450 personnes ! 80 tables partagées et une vingtaine de barbecues géants seront montés pour cette soirée sur le toit-terrasse de la Friche. Gigantesque. La carte sera élaborée par Rosario Pinheiro, Jenifer Abrantes, Sonia Isidro, Sergio Vaz, Romain Chartrain (de Azul concept store) et Julien Reynouard pour la carte des vins. Le menu sera composé d’une salada de bacalhau com grão de bico, Chips de pele de bacalhau, salada de pimento assado, Pão com chouriço, Frango Assado com piri piri, Arroz Doce, Pudim et Línguas de bacalhau.
• Réservations impératives en cliquant ici.

Du gin en Bib. Le gin de la Distillerie de Camargue, le fameux Bigourdan, est désormais disponible en bag-in-box 3 litres. Et pourquoi un Bib ? Parce que c’est pratique, plus léger, plus facile à stocker, à expédier. C’est écologique, le carton ça se recycle plus facilement que le verre. C’est économique : la preuve : 68 € le litre en bouteille et 185 € le Bib 3 litres. Enfin, protégé de la lumière et de l’oxygène il est moins soumis aux effets de l’oxydation. Et c’est pour qui ? Pour les professionnels de la restauration, du bar, de la nuit, de l’événementiel. Les mariés de l’été, les fêtards, les peinards, les fidèles, les marins à quai, les alpins au chalet, les baigneurs sur le sable.
Dégustation et vente à la Distillerie de Camargue, 12, rue Frédéric-Mistral à Arles. Infos au 06 85 03 71 05.