Mes recettes

Papillotes de lapin à la moutarde

Préparation : 10 min / Cuisson : 40 min

papillotes de lapin moutarde blogVotre marché pour 4 personnes : 4 pattes arrière de lapin ; 2 courgettes ; un demi poivron rouge et un demi poivron vert ; 1 aubergine ; 4 cuillerées à soupe de moutarde forte de Dijon type Amora ; 100 g de beurre, du sel et du poivre.

On y va : Préchauffez le four à 180 °C. Lavez les courgettes et l’aubergine puis coupez-les en dés. Émincez les poivrons en lamelles. Préparez quatre feuilles de papier sulfurisé. Sur chaque feuille, disposez une patte de lapin. Nappez-les de moutarde, salez et poivrez. Répartissez les légumes tout autour et ajoutez quelques noisettes de beurre. Refermez les papillotes hermétiquement. Disposez les quatre papillotes dans un plat allant au four et enfournez pour 40 min.

Une variante de cette recette : vous pouvez réaliser cette recette de papillotes en achetant un lapin entier et en le coupant en morceaux (comptez un lapin pour six personnes environ, on en vend sur le marché de Forcalquier, renseignez-vous). Badigeonnez chaque morceau de moutarde sur toutes ses faces.  Ajoutez dans les papillotes des petits lardons, du jambon cru ou des herbes aromatiques en remplacement des poivrons et courgettes.

3 commentaires

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Notez-le

Christian Qui “meilleure table de l’année” selon le Fooding classement 2021 A l’heure où la restauration française vit les heures les plus noires de son histoire, le guide Fooding, lui, continue à vivre comme si tout allait bien. Le guide, qui vient d’être intégralement racheté par le guide Michelin, a révélé ce lundi 16 novembre son palmarès de l’année 2021. Une approche d’autant plus cynique que la quasi totalité des guides français a décidé de ne pas établir de classement tant la période est dramatique pour la profession.

Meilleur bar d’auteur : Bambino (Paris)
Meilleur bistrot : Café Les Deux Gares (Paris)
Meilleur sandwich : Penny Lane (Paris)
Meilleur chef résistant : Antonin Bonnet chez la Boucherie Grégoire (Paris)
Meilleur cuisinier : Daniel Morgan chez Robert (Paris)
Meilleure table : Christian Qui (Marseille)
Meilleure table : Bistrot Bao (Groix)
Fooding d’Amour : Comète (Saint-Lunaire)
Fooding d’Amour : Rita, la Vierge à la Mer (Saint-Jean-de-Luz)
Meilleure chambre de style : château de la Haute Borde (Rilly-sur-Loire).