Art de vivre

Popote change de nom, c’est FOUD et vraiment goud !

FOUD

Lancée par le duo Charlet-Giansily, l’entreprise Popote change de nom et se rebaptise FOUD. Parallèlement, l’enseigne marseillaise de restauration se réorganise et ferme ses points de vente de Marseille 5e et des Docks pour ouvrir un établissement FOUD à la Timone, le 19 avril. Ce nouveau local pourra accueillir sur place une trentaine de clients. Une adresse franchisée ouvrira également à Aix-en-Provence fin avril. « On change tout mais rien ne change, s’amuse Fred Charlet. Nous conservons notre image cool, maintenons le principe de cuisines à taille humaine, le tout nimbé d’un style old school rassurant ».

Popote étant un nom commun, les deux entrepreneurs souhaitant développer leur franchise, la création d’une marque à part entière s’est imposée avec pour volonté de préserver les valeurs originelles de la société : – On va continuer à proposer des plats d’antan, joliment twistés avec une image jeune, contemporaine et ancrée dans ses origines marseillaises » assure le duo. Pour l’heure, les fondateurs conduisent 4 adresses à la Valentine, Aubagne, Marseille Timone et Mazargues. Le premier franchisé ouvrira à Aix fin avril avec Laurent Biaggi, l’ami de toujours, ancien associé de Fred au Bistrot du Cours.

500 repas par jour
En moyenne, FOUD sert quelque 500 repas quotidien préparés dans une cuisine de 250 m2. La société fédère 35 collaborateurs, parmi lesquels Nicolas Muller, ancien chef de la Table du Fort, et affiche un CA de 200 000 € mensuels. « Pour entrer dans le réseau FOUD, il faut compter un investissement de 100 000 € auxquels on ajoute un emprunt bancaire de 350 000 €, avec un objectif de 1,2 million d’euros de CA en deux ans », explique Fred Charlet. Le modèle a de quoi séduire de nombreux entrepreneurs en quête de personnel puisque les horaires de travail s’étalent du lundi au vendredi de 7h à 16 heures, « et on profite des week-ends, jours fériés et vacances scolaires », préviennent Eric Giansily, Fred Charlet et Thibault Amat qui les a rejoints voilà peu. Les cartes changent toutes les semaines et sont composées de produits frais et de saison. A titre d’exemple, la famille Long à Roquevaire fournit à elle seule 80 % des approvisionnements en légumes de la marque.

« Chez nous, pas de congélateur et c’est bon puisque je mange FOUD aussi le soir à la maison avec mes enfants » assure Charlet. Alors, convaincus ?

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Arles

► Céline la camarguaise. Elle s’est fait connaître en chantant les charmes du nomadisme en cuisine mais, finalement, Céline Pham a posé ses valises à Arles, l’été dernier. Suivant à la lettre les conseils de l’ami Armand Arnal qui lui a conseillé l’adresse, face à l’hôtel Voltaire, la cuisinière a jeté son dévolu sur une ancienne chapelle de 1224, ouvrant sa cuisine sur la salle. Fini le pop-uping et les restos éphémères : bistrot à la mi-journée, Inari se fait bistronomique en soirée. En référence à la déesse japonaise du riz et de la fertilité, Inari sert une cuisine inspirée des origines vietnamiennes de Céline. Thon rouge de ligne, aji verde, riz de Camargue soufflé, cébettes, shiso rouge, matcha et huile de sésame expliquent son succès.
Inari, 16, place Voltaire, 13200 Arles ; 09 82 27 28 33. Déjeuner 21, 35 et 41 € ; soirée, 51 €.

Var

Automne des Gourmands.- Le samedi 8 octobre, la 7e édition du festival sera parrainée par Pascal Barandoni, vainqueur d’Objectif Top Chef et chef au Mas du Lingousto. Cette journée mettra à l’honneur la saisonnalité, le terroir local et la découverte du goût. Rendez-vous esplanade Charles De Gaulle où seront installés la cuisine des chefs, le Bar des Gourmands et le marché de producteurs et artisans. L’après-midi, la cuisine accueillera Magali Armando,chef à domicile, et Guillaume Lecomte, chef chez Olives & Beurre Salé à Sanary-sur-Mer. A ne pas manquer non plus, de 10h à 13h, des ateliers peinture avec des ingrédients de cuisine animé par « Avec les mains » (3-6 ans). De 10h à 17h, ateliers sur le recyclage alimentaire et la confection de pâtes de fruits. Toute la journée, commerçants, producteurs et artisans proposeront leurs produits du terroir à savourer sur place ou à emporter. Au déjeuner, les visiteurs savoureront leurs trouvailles à l’espace pique-nique ou dans les restaurants du village.
Samedi 8 octobre 2022 de 10h à 18h au Beausset dans le Var, accès gratuit, infos au 04 94 90 55 10.

Abonne-toi à la newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Marseille

Une mozzarella 100% marseillaise.-  La Laiterie marseillaise reste fidèle à sa vocation pédagogique visant à voir et comprendre comment on fabrique des produits laitiers. Aussi, la boutique s’est-elle dotée d’un laboratoire visible depuis une grande baie vitrée. Nouveauté de la rentrée, la Laitterie lance des ateliers de fabrication de mozzarella et burrata pour adultes. À travers la fabrication de ces deux fromages, toutes les étapes de la transformation fromagère seront abordées et réalisées par les participants. Audelà de l’aspect ludique, c’est une vraie acquisition de savoirfaire qui est proposée : après ces 2 heures d’atelier, chacun repartira avec ses réalisations et un livret récapitulatif. Inscription sur le site web de la Laiterie Marseillaise ou se rendre en boutique !

www.lalaiteriemarseillaise.fr Tarif : 55 € par personne.