En direct du marché

Avec Temps gourmand, le marché en mode numérique

Temps gourmandIls ont choisi un olivier pour symbole, signe qu’il faut du temps et de la patience pour édifier de grandes choses. Annabel et Stéphane ont donné vie à leur site de vente on line en novembre dernier, juste avant la période des festivités de fin d’année, avec l’envie de mettre les consommateurs en lien direct avec les producteurs. “La vente en ligne permet de limiter les intermédiaires, donc de proposer des produits en direct à des prix compétitifs, argumente Stéphane. C’est comme sur un marché traditionnel en version numérique cette fois”.

La sélection assurée par le binôme propose les classiques provençaux, des tapenades, des tartinables, des fromages et une exceptionnelle soupe de poissons produite par les pêcheurs des Goudes, “une soupe très dense, concentrée, avec des poissons de roche… Elle est incroyable”, promet Stéphane par ailleurs passé maître ès-fumage du saumon.  Quelques stars de la région lyonnaise figurent aussi à l’appel, à l’image de Bernard Giroud : “Ses recettes sont nature, tout ce qu’il y a de plus traditionnel. L’intérêt des charcuteries de Bernard Giroud réside dans ce qu’il n’y a pas dedans. Il fait bon avec un bon cochon et sa liste d’ingrédients ne vas pas au bout de l’étiquette” rit le fondateur de Temps gourmand. Viande de mouton, charolaise, gratons, pâtés de tête, poissons fumés, escargots sauce tomate… Au-delà de cet inventaire gargantuesque, c’est une philosophie de vie qui se met en place : “Ce sont les producteurs eux-mêmes qui mutualisent les livraisons toujours afin de limiter les coûts”, justifie Stéphane. Sur les marchés de la Friche-Belle-de-Mai à Marseille, sur les pentes de la Croix-Rousse à Lyon, un étal réunissant plusieurs producteurs à l’enseigne de Temps gourmand raconte cette nouvelle vision du commerce, plus proche, plus cool aussi. “Il y a beaucoup de cuisiniers qui, séduits par nos producteurs, commandent en direct chez nous. C’est un gage de qualité et un bel encouragement” analyse Stéphane. Avec une cinquantaine de références, le site ne compte pas s’arrêter là. On attend de voir la suite !

En bref

Jazz en vignes Pour la 10e édition de Jazz en vignes, Jean-Luc et Elisabeth Dumoutier, propriétaires du domaine de l’Olivette, organisent deux concerts exceptionnels en juillet et août. Précédés par la dégustation de leurs vins accompagnée de produits du terroir, ces deux concerts de jazz auront lieu mercredi 17 juillet (avec Nirek Mokar et ses Boogie Messengers ; un pianiste de 16 ans éblouissant, prodige du Rythm and Blues) et mercredi 7 août 2019 (avec Lluis Coloma , un virtuose du piano, et Sax Gordon, au saxo, avec une fougue et un enthousiasme dévastateurs). Comptez 36 € par personne ; 519, chemin de l’Olivette, le Brûlat, 83330 Le Castellet ; résas au 04 94 98 58 85.

Les Musicales dans les Vignes jusqu’au 30 août, vingt-cinq domaines de renom célèbrent la noblesse du vin en musique avec des concerts uniques au fil de l’été… Des instants musicaux suspendus dans des lieux d’exception. Et il y en a pour tous les goûts : jazz, classique, tango argentin, flamenco, musique tzigane, klemer, russe, etc. Un tour du monde. Infos et inscriptions 06 60 30 32 90 et http://lesmusicalesdanslesvignes.blogspot.com/

Rire en vignes La 6e édition de ce festival épicurien et intimiste sera 100% féminine. Au programme, le 24 juillet, un one woman show désopilant, porté par Doully, personnalité atypique, à la voix particulière et à l’énergie sans faille qui nous raconte, dans “L’addiction c’est pour moi”, son passé en utilisant ses addictions pour en faire une force. Le 25 juillet, Leslie Bevillard, Marie Cécile Sautreau et Vanessa Fery joueront “Et elles vécurent heureuses”, une comédie férocement joyeuse sur les femmes, le bonheur, l’amour, l’amitié… Mais surtout pas sur les contes de fées ! Tarif spectacle : 25 € /personne, 40 € les deux soirées. Château de Saint-Martin, route des Arcs, 83460 Taradeau ; infos au 04 94 99 76 76 et 06 42 10 71 72.

Abonnez-vous à notre newsletter