En direct du marché

Avec Temps gourmand, le marché en mode numérique

Temps gourmandIls ont choisi un olivier pour symbole, signe qu’il faut du temps et de la patience pour édifier de grandes choses. Annabel et Stéphane ont donné vie à leur site de vente on line en novembre dernier, juste avant la période des festivités de fin d’année, avec l’envie de mettre les consommateurs en lien direct avec les producteurs. “La vente en ligne permet de limiter les intermédiaires, donc de proposer des produits en direct à des prix compétitifs, argumente Stéphane. C’est comme sur un marché traditionnel en version numérique cette fois”.

La sélection assurée par le binôme propose les classiques provençaux, des tapenades, des tartinables, des fromages et une exceptionnelle soupe de poissons produite par les pêcheurs des Goudes, “une soupe très dense, concentrée, avec des poissons de roche… Elle est incroyable”, promet Stéphane par ailleurs passé maître ès-fumage du saumon.  Quelques stars de la région lyonnaise figurent aussi à l’appel, à l’image de Bernard Giroud : “Ses recettes sont nature, tout ce qu’il y a de plus traditionnel. L’intérêt des charcuteries de Bernard Giroud réside dans ce qu’il n’y a pas dedans. Il fait bon avec un bon cochon et sa liste d’ingrédients ne vas pas au bout de l’étiquette” rit le fondateur de Temps gourmand. Viande de mouton, charolaise, gratons, pâtés de tête, poissons fumés, escargots sauce tomate… Au-delà de cet inventaire gargantuesque, c’est une philosophie de vie qui se met en place : “Ce sont les producteurs eux-mêmes qui mutualisent les livraisons toujours afin de limiter les coûts”, justifie Stéphane. Sur les marchés de la Friche-Belle-de-Mai à Marseille, sur les pentes de la Croix-Rousse à Lyon, un étal réunissant plusieurs producteurs à l’enseigne de Temps gourmand raconte cette nouvelle vision du commerce, plus proche, plus cool aussi. “Il y a beaucoup de cuisiniers qui, séduits par nos producteurs, commandent en direct chez nous. C’est un gage de qualité et un bel encouragement” analyse Stéphane. Avec une cinquantaine de références, le site ne compte pas s’arrêter là. On attend de voir la suite !

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Notez-le

Christian Qui “meilleure table de l’année” selon le Fooding classement 2021 A l’heure où la restauration française vit les heures les plus noires de son histoire, le guide Fooding, lui, continue à vivre comme si tout allait bien. Le guide, qui vient d’être intégralement racheté par le guide Michelin, a révélé ce lundi 16 novembre son palmarès de l’année 2021. Une approche d’autant plus cynique que la quasi totalité des guides français a décidé de ne pas établir de classement tant la période est dramatique pour la profession.

Meilleur bar d’auteur : Bambino (Paris)
Meilleur bistrot : Café Les Deux Gares (Paris)
Meilleur sandwich : Penny Lane (Paris)
Meilleur chef résistant : Antonin Bonnet chez la Boucherie Grégoire (Paris)
Meilleur cuisinier : Daniel Morgan chez Robert (Paris)
Meilleure table : Christian Qui (Marseille)
Meilleure table : Bistrot Bao (Groix)
Fooding d’Amour : Comète (Saint-Lunaire)
Fooding d’Amour : Rita, la Vierge à la Mer (Saint-Jean-de-Luz)
Meilleure chambre de style : château de la Haute Borde (Rilly-sur-Loire).