Carnet de cave

Les Vignerons indépendants s’installent rue de la République à Marseille

Si tu ne vas pas à la vigne, la vigne viendra à toi… Un adage qui se vérifie cet été avec l’ouverture d’un pop-up shop à l’enseigne des Vignerons indépendants, rue de la République à Marseille, du 23 juillet au 3 août prochain. « Pour nous, il était important de participer à MPG2019 et cette boutique répond à notre besoin de venir à la rencontre du grand public et de mieux nous faire connaître », avance Fabrice Joyeuse, le président départemental des Vignerons indépendants.

Vignerons indépendantsAvec l’opération du pique-nique chez les vignerons qui a recensé plus de 4000 participants sur les Bouches-du-Rhône et Œnovideo au Mucem, qui a présenté, du 13 au 16 juin, des courts, moyens et longs métrages inspirés de la vigne et du vin, les Vignerons indépendants espèrent bien enfoncer le clou de la notoriété avec ce magasin éphémère. « Nous commercialiserons quelque 80 références de vins aux prix départ cave et proposerons des dégustations gratuites, chaque soir, avec les vignerons eux-mêmes qui joueront aux questions-réponses avec nos visiteurs » poursuit Fabrice Joyeuse. La boutique présentera les différentes facettes du métier de vigneron, ses évolutions, son savoir-faire et sa diversité au travers une exposition d’outils anciens, d’explications des nouvelles techniques de vinification, de nouvelles façons d’aborder la viticulture face aux enjeux commerciaux et environnementaux.
Delphine Garraud, formatrice en viticulture, professionnelle du vin proposera chaque jour des initiations gratuites à la dégustation en présentant un nouveau thème (appellation, couleur)… Vous avez des questions sur le bio, les cépages, les appellations, les domaines, les arômes, le rosé ? Les Vignerons Indépendants Provence vous répondront avec passion !

Du 23 juillet au 3 août prochain, place Sadi-Carnot, Marseille 2e arr.

Un Vigneron indépendant, c’est quoi ?

Fabrice JoyeuseCréée en 1990, la fédération des Vignerons indépendants compte aujourd’hui 135 adhérents sur 140 caves particulières dans les Bouches-du-Rhône. Chaque adhérent revendique trois points essentiels : le vigneron indépendant cultive sa vigne en respectant son terroir, le vigneron indépendant fait son vin dans sa cave et le vigneron indépendant vend son vin en partageant avec passion. La fédération des vignerons indépendants s’est donné pour missions de défendre la viticulture indépendante et les exploitations à taille humaine pour conserver la richesse et la diversité de l’offre vinicole. La Fédération travaille aussi en lien étroit avec les acteurs du tourisme puisque les Vignerons indépendants sont des acteurs incontournables du tourisme dans le département où 88% des touristes déclarent être acheteurs de vin.
Photo Pierre Maraval et DR

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Vite lu

Le Val labellisé. Avec l’aide du conservatoire méditerranéen, le maire de la commune du Val dans le Var, Jérémy Guiliano, vient de lancer un programme de préservation du Boussarlu, une variété endémique d’oliviers menacée de disparition. Pour un montant de 4 000 €, en plus de fonds européens, le maire veut reconnecter sa population avec ses oliviers et relancer toute une filière. Et pour commencer, le Val vient d’être labellisé « commune oléicole de France ».

(Encore) un nouveau directeur aux Roches Blanches. Comme chaque année, l’hôtel restaurant cassidain présente son nouveau directeur. Il s’agit d’Emmanuel Blanchemanche qui a quitté la direction du domaine de Verchant, près de Montpellier, pour Cassis. « Je suis très heureux de me lancer dans ce nouveau projet de vie, de  surcroît dans cet environnement exceptionnel. Pouvoir écrire un nouveau chapitre pour ce lieu mythique est un privilège et j’ai suivi les conseils de Winston Churchill, qui a résidé aux Roches Blanches : pour s’améliorer, il faut changer. Donc, pour être parfait, il faut avoir changé souvent ». Il n’est pas sûr que dans l’hôtellerie et la restauration ces changements perpétuels soient très rassurants pour les clients.

Sébastien Sanjou au château Mentone. Le chef varois rejoint pour l’été le domaine viticole de Mentone et y ouvre « la Table de Mentone ». Dès les beaux jours arrivés, la table est dressée en extérieur, face au vignoble et aux forêts qui le bordent. La ferme-auberge promet de conjuguer convivialité et partage avec des menus d’esprit provençal composés avec les légumes et herbes fraîches du potager, les fruits des vergers, olives de l’oliveraie du domaine et les œufs du poulailler. Viandes et volailles, fromages et charcuteries sont, eux, issus de producteurs locaux. Les vins de la propriété, classés Côtes de Provence bio, accompagnent les menus. En mai et juin, ouverture du mercredi au dimanche au déjeuner et du mercredi au samedi au dîner.
Château Mentone, 401, chemin de Mentone, 83510 Saint-Antonin du Var ; infos au 04 94 04 42 00.