Art de vivre

Cyril Verde renoue avec la pizza populaire les jeudis soir d’été

Cyril Verde pizzasCyril Verde s’est fait connaître une année durant au Café x Café rue Fontange (6e arr). Passant du marc à la pâte, passionné par la pizza, Cyril a quitté Marseille voilà un an et demi. Il est parti à Naples, avec son ami et associé Ilan Loufrani (brasserie Georges, bd Chave), se former quelques semaines durant chez un des maîtres du genre, Enzo Coccia à la pizzeria la Notizia. “Nous avons appris les bases et découvert ce milieu, raconte Cyril Verde, issu du monde de l’art contemporain. L’idée, c’était d’aller à la source. Je sentais que le monde de la pizza allait s’ouvrir à de nouveaux acteurs et considérablement rajeunir”.

“Pas de produits importés”
Très décidé à porter l’idée selon laquelle la pizza est une affaire d’état d’esprit, Cyril Verde explique qu’il n’importera pas de produits italiens : – Je travaillerai avec les produits d’ici qui sont très bons pourvu qu’on sache les sélectionner, dit-il en lançant un pavé dans la mare. On ne peut pas dire qu’on veut du bio en faisant venir par camion de la mozzarella et des tomates cultivées à 800 kilomètres d’ici. Quand on maîtrise l’art de la pizza, on peut faire ce qu’on veut”.

Pour l’heure Cyril teste encore ses recettes et les soumet à l’appétit et aux commentaires des clients de l’Eclectique chaque jeudi soir. Seules quatre recettes sont données à choisir sur des disques de 25 à 27 centimètres de diamètre comme l’exige la tradition napolitaine. Facturées 8 € la pizza quelque soit la recette, Cyril Verde renoue avec la pizza populaire, loin, très loin, d’une tendance qui vise à facturer des pizzas une fortune. Car rappelons-le une fois encore, la pizza doit rester un plat populaire, ne vous faites plus avoir…

L’Éclectique, 30, cours Joseph-Thierry Marseille 1er. Chaque jeudi soir, 8 € la pizza.

A Aix-en-Provence, Jacquèmes tire le rideau. L'enseigne aura tenu 108 ans. Jacquèmes était la plus ancienne épicerie fine-caviste de la ville implantée en centre-ville. Une boutique plongée dans le formol, un accueil épouvantable et une sélection qui ne répondait plus aux nouvelles tendances de la gastronomie expliquent le déclin de cette maison qui s'apprête à brader ses stocks dans les prochains jours. Si le coeur vous en dit...
9, rue Méjanes à Aix ; infos au 04 42 23 48 64.

Juris food Le prochain déjeuner Juris food aura lieu le lundi 4 octobre et accueillera Aïcha Sif, adjointe au maire de Marseille en charge de lʼalimentation durable, de lʼagriculture urbaine, des terres agricoles, des relais nature et des fermes pédagogiques. Sébastien Barles, adjoint au maire en charge de la transition écologique, de la lutte et de l'adaptation au bouleversement climatique et de l’assemblée citoyenne du futur comptera également parmi les invités. Ils expliqueront les politiques de la ville de Marseille en matière d'alimentation durable et de transition écologique. Inscription obligatoire jusqu'au 29 septembre. Le déjeuner sera servi au New Hôtel of Marseille (bd Charles-Livon, 7e, parking du Pharo).Paf : 29 € par personne, payable sur place par CB ou espèces (passe sanitaire obligatoire). Infos au 06 18 03 60 95.

Abonnez-vous à notre newsletter

Shabbat dinners rend hommage à la pleine diversité de la cuisine juive. Ce livre propose un voyage initiatique, spirituel et gourmand, à vocation universelle : faire revivre aux uns les émotions et saveurs des souvenirs de shabbat de l’enfance, apporter un souffle neuf dans les repas du vendredi soir ; inviter les curieux à découvrir la richesse de ces spécialités et adopter ce rituel synonyme de pause, de temps pour soi et les siens. Vanessa Zibi et Leslie Gogois ont tissé un répertoire culinaire authentique de plus de 90 recettes de famille, d’amis, de chefs. Des recettes iconiques séfarades et ashkénazes, mais aussi des plats plus modernes, inspirés du courant israélien, dont certains ont été pensés pour les enfants. Des recettes de shabbat pour les fêtes du calendrier juif (Pessah, Rosh Hashana, Pourim…), et des pas à pas pour réaliser les indispensables hallots (pains tressés). Shabbat dinners, 324 pages, La Martinière Ed., 39 €