Magazine

Pierre-Louis Tourneur, un Aixois défenseur des artisans sur RTL

Pierre-Louis TourneurSur son vélo, Pierre-Louis Tourneur a entamé un tour de France en 2018 à la rencontre des meilleurs artisans de l’Hexagone. Son périple l’a conduit à Marseille en juillet 2019 avec toujours le même objectif : « Rédiger un guide des artisans et producteurs, un guide qui serait une somme, la référence de toutes les spécialités classées par villes et par régions” expliquait-il au Grand Pastis l’été dernier. Au fil des semaines et des mois, la réputation de Pierre-Louis a grandi au point de proposer des chroniques quotidiennes sur RTL. Au plus fort du confinement et de la crise covid-19, ce fin observateur du paysage artisanal français suggère quelques pistes pour permettre aux artisans de sortir de l’épreuve la tête haute.

Le Covid-19, envisagé comme une opportunité
Depuis plusieurs mois, au gré de ses rencontres, Pierre-Louis ausculte et prend le pouls des artisans et des métiers de bouche. Selon lui, beaucoup de professionnels qui étaient très fragiles économiquement, à quelques mois de la retraite ou épuisés mentalement, ne se relèveront pas de la crise : – Je les estime entre 5 et 10%. Et leurs spécialités disparaîtront avec eux » se désole-t-il. « En revanche, il y a beaucoup d’artisans pour lesquels la crise a fait venir de nouveaux clients qui ont déserté les grandes surfaces. Ainsi à Nancy, il y a un boucher qui fait chaque jour son chiffre d’affaires du week-end et il y a plein d’autres exemples ailleurs », dit-il.

« Les métiers de bouche se sont adaptés à la crise en proposant de livrer à domicile et c’est une bonne chose car ça séduit de nouvelles générations de consommateurs. Ces jeunes resteront fidèles aux artisans si ces derniers maintiennent demain la livraison à domicile », poursuit Tourneur. En outre, c’est aussi une réponse aux tarifs des parkings en centres-villes et à l’interdiction de circulation qui handicapent le commerce de proximité.
Une grande solidarité s’est instaurée entre les producteurs et les artisans, « c’est flagrant chez les fromagers ou les cavistes qui deviennent des points de livraison des paniers paysan, dit Pierre-Louis : – L’intelligence de la grande distribution consiste à réunir toute l’offre au même endroit. Sur le même principe, les halles et marchés ont du succès mais il faut aller au-delà et penser global. Dans les halles un caviste doit proposer des vins locaux, français et du reste du monde. De même, il faut trouver également des cosmétiques locaux et bio. Le produit de qualité ne suffit plus, il faut aller au-delà des marchés de producteurs actuels ». En résumé : le client doit tout trouver sur un même site (cosmétique, boisson, alimentaire, traiteur, hygiène, droguerie) et le commerçant doit proposer un service de livraison. Qualité, proximité et service, les trois armes de l’artisanat pour tenir tête à la grande distribution.

Comment Pierre-Louis Tourneur a rejoint l’équipe de RTL

Pierre-Louis Tourneur
Pierre-Louis Tourneur et Yves Calvi

« C’est un boulanger de Besançon avec qui j’ai de très bons rapports qui a appelé RTL et les a alertés sur mon tour de France des artisans à vélo, ma volonté de promouvoir le made in France, nos spécialités et les savoir-faire, explique Pierre-Louis Tourneur. Je suis d’abord intervenu un matin à 4h45 pendant 6 minutes puis ils m’ont rappelé pour une seconde interview quelques semaines plus tard. En janvier 2019, je suis allé au siège de la station pour une émission de 16 minutes et ça a été une révélation, j’ai senti que j’étais là pour partager mes rencontres, faire valoir le travail artisanal et porter la parole du secteur » dit le chroniqueur de 27 ans qui vit toujours à Aix-en-Provence. « L’idée d’une chronique a fait son chemin jusqu’au 28 avril 2019. J’étais à Cassis, au pied du phare sur le port et il y avait un mistral de dingue. Julien Sellier m’a téléphoné pour me proposer une chronique »… D’abord programmé à 5h50, le rendez-vous de Pierre-Louis s’accompagnait d’interventions ponctuelles notamment aux côtés d’Yves Calvi mais la crise Covid-19 a bouleversé la grille, proposant à notre Aixois d’intervenir désormais à 5h50 et 9h10 chaque matin.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonne-toi à la newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Paris

Championnats de France de Pizza. Le ridicule ne tue pas, pour preuve, ce énième concours pompeusement qualifié de « championnat de France de la pizza ». Alors sachez que sa 18e édition sera organisée par l’Association des Pizzerias françaises et se tiendra les 13 et 14 mars sur le salon Parizza. Sur les 400 candidats qui s’étaient portés candidats, 130 d’entre-eux ont été retenus lors des étapes régionales du France Pizza Tour. Les 13 et 14 mars donc, les 130 concurrents se mesureront tout au long de 6 épreuves (pizza classique, «pizza a due», rapidité) dont certaines s’apparentent aux jeux du cirque (pizza la plus large, pizza dessert et pizza acrobatique). Les candidats des Bouches-du-Rhône sont : Kévin Vernet de Gardanne (Pizzeria Il Grano ), Jean-François Cortez des Pennes-Mirabeau (Capo Pizzeria), Guillaume Martinez d’Allauch (Pizza Lea), Lucas Palazzo d’Aix-en-Provence (Chez Ratatouille), Mathieu Boisseau de Plan de Cuques (Pizzeria da Matteo), Laurent Pavia de Marignane (Les 3 M) et Yvan Cotta de Saint-Victoret (Allô Pizza).

Marseille

► Rencontres des Cuisines africaines En 2020, à l’occasion de la Saison Africa2020, la Mission française du patrimoine et des cultures alimentaires (MFPCA), les Grandes Tables-I.C.I et Chefs In Africa se sont réunis pour organiser des rendez-vous culinaires et artistiques à Calais, Tours, Dijon, Clermont-Ferrand et Marseille. Les événements des Cuisines africaines ont permis de questionner et explorer les identités culinaires de tout un continent. Au cours des quatre dernières années, de nombreux projets ont été entrepris pour poursuivre cette démarche : la publication d’un numéro de la revue Papilles, intitulé Stirring the Pot, Les Cuisines Africaines, l’organisation de tables rondes, des participations à des festivals (Village international de la gastronomie, Omnivore, …) et des actions développées dans plusieurs territoires d’Afrique. En 2024, les Rencontres des Cuisines africaines rassembleront, pour une première édition, plus de 70 acteurs et actrices culinaires d’Afrique et de ses diasporas afin d’explorer les identités des cuisines africaines, célébrer leur richesse et développer des synergies communes. Au programme : des tables rondes explorant les grands enjeux des cuisines africaines, des ateliers pour découvrir et échanger, des entretiens avec des personnalités et des démonstrations culinaires autour de produits phares.
• Les Rencontres des Cuisines Africaines, les 1 et 2 mars 2024 à la Friche de la Belle de Mai à Marseille.