Restaurants en Provence

Quand midi sonne à la Poule noire

poule noire deuxpoule noire troisMidi sonne ; rue Sainte, les restos affûtent leurs couteaux. Pour déjeuner chez Franck et Sophie Paté, il faut avoir réservé sinon, c’est à vos risques et périls. De sa région tourangelle natale, une escale dans les palaces parisiens ensuite, le chef a gardé le culte du style de la belle assiette. Produits aux origines claironnées (fromages de la maison aixoise Lemarié), qualité, traçabilité et ancrage local (tournedos de taureau-crème d’anchois, frites de panisses ou trilogie du Vallon des Auffes émulsion jus de homard) : le menu se lit avec appétit. Mardi, un ceviche de poissons fumés tout délicat baignant dans une sauce laitière blanche venait en prélude d’un filet mignon de porc au miel et moutarde. La purée de pommes de terre aromatisée à l’huile de tuber melanosporum enfonce le clou dans le style très terre-à-terre de la composition. Viande servie à point, petits légumes croquants… les cuissons sont sans reproche. En finale, quelques mignardises pour accompagner le café apportent une réelle émotion qui tardait à venir. L’ensemble est délicat et efficace. Il y a du monde, on se salue d’une table à l’autre ; le petit monde de l’hypercentre (ré)agit comme dans un village de campagne où tout le monde se connaît et s’embrasse ; sauf qu’ici on se voussoie.

La Poule noire, 61, rue Sainte, Marseille 1er ; résas aux 04 91 55 68 86 et 06 89 68 21 10. Formules midi 12,50, 16, 18 et 19 €. menu du soir 38 €.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En bref

Ban des Vendanges à Visan Pour cette 5e édition, les festivités débuteront à 17h, par un concert de l’orchestre de chambre de Lyon, dirigé par Vincent Balse (concerto pour piano en la majeur KV 488 de W.A. Mozart ; concerto pour 2 violons en ré mineur de J.-S. Bach ; quintette pour piano et cordes de N. Kapustin ; valse sentimentale de I. Tchaïkovski ; Azul Tango de R. Galliano).
A l’issue du concert, le défilé des membres de la confrérie Saint-Vincent de Visan, (une des plus vieilles confréries bachiques de France) intronisera quatre personnalités sur la place du Jeu de Paume. Un buffet sera ensuite dressé dans la cour de l’hôtel de Pellissier où seront servies les cuvées de 10 caves et domaines de l’appellation. A l’origine du ban des vendanges, le seigneur local levait une bannière à ses armes, d’où le nom de ban, ce qui levait l’interdiction de ramasser du raisin et non pas l’autorisation de commencer la vendange. Le raisin était goûté par les autorités compétentes qui déclaraient qu’il était mûr. La récolte et le foulage pouvaient alors commencer. Infos et réservations au 04 90 41 97 25 ; tarif : 30€.

Arles, expo au chardon Du 1er août au 30 septembre, le restaurant accueille l’exposition du photographe Samir Ben Rahma : “les Catalanes”. “Nous sommes honorés d’accueillir sur nos murs et pour le plus grand bonheur de vos pupilles, de votre mémoire, de la mémoire des Marseillais, cette expo qui est un hommage au passé, aux femmes et à leurs années glorieuses !” explique l’équipe du restaurant, réputé pour accueillir tout au long de l’année des chefs en résidence, des vignerons, des artistes et des bons vivants. 37, rue des Arènes à Arles ; infos au 09 72 86 72 04.

Les Musicales dans les Vignes jusqu’au 30 août, vingt-cinq domaines de renom célèbrent la noblesse du vin en musique avec des concerts uniques au fil de l’été… Des instants musicaux suspendus dans des lieux d’exception. Et il y en a pour tous les goûts : jazz, classique, tango argentin, flamenco, musique tzigane, klemer, russe, etc. Un tour du monde. Infos et inscriptions 06 60 30 32 90 et http://lesmusicalesdanslesvignes.blogspot.com/

Abonnez-vous à notre newsletter