Marseille

► Dîner des mécènes. Pour financer la rénovation de sa statue monumentale, la basilique  de Notre-Dame de la Garde annonce la tenue de plusieurs « Dîners des mécènes » afin de soutenir financièrement cette campagne de travaux. Programme de la soirée : visite privée de la basilique de 19h à 20h + dîner bouillabaisse autour d’une seule grande table de 50 personnes de 20h30 à 23h sur la terrasse des ex-voto avec vue sur le ville (dîner au Restaurant en cas de mauvais temps). Tarif : 100 € TTC – hors boisson. Sur le prix du dîner, 35 € sont reversés à la basilique pour la rénovation de la statue, cette sommes est éligible à un reçu fiscal pour déduction d’impôts. Uniquement sur réservation pour 50 personnes. Caution bancaire demandée de 65 € TTC par personne, annulation gratuite 48 heures à l’avance.
• Réservations : www.lerestaurant-ndg.fr
Deux dates disponibles pour le moment : jeudi 6 juin et jeudi 4 juillet
Pour vos dons à la basilique en vue de sa restauration, cliquer ici

 

Cavaillon

Festival Confit ! 2024 en vue.- La 2e édition du festival confit ! de La Garance (scène nationale de Cavaillon) se déroulera du mercredi 22 au dimanche 26 mai 2024. Le temps d’une semaine, Chloé Tournier et toute l’équipe de la Garance, convient tous les publics à un festival de rencontres et de convivialité hors des sentiers habituels du théâtre. Autour de spectacles et d’expériences inédites, ici inspirées de la Provence de Giono ou là du Liban d’Hiba Najem – une artiste à découvrir d’urgence – tous les sens et les arts sont sollicités : le regard, l’ouïe, la poésie, l’odorat, le goût et le toucher. Cette année, ce sont 4 femmes qui s’emparent du vivant sous toutes ses formes et vont au contact du territoire et des publics à l’image de Vivantes la création portée par la compagnie BRUMES, ou de la randonnée-spectacle de Clara Hédouin « Que ma joie demeure », avec le regard complice du chef Emmanuel Perrodin.
Inscriptions ici.

Suis-nous sur les réseaux

Marseille

Street food festival #4.- Pour cette année olympique, le Street food festival mettra à l’honneur les cuisines du monde. Durant trois jours, près de 50 restaurateurs, artisans de bouche, glaciers, vignerons et brasseurs exerçant tous dans les Bouches-du-Rhône vous feront voyager sur les 5 continents en profitant d’une vue imprenable sur la Méditerranée. Comme en 2023, une programmation musicale sera proposée durant les trois soirées, avec un point d’orgue le vendredi 14 juin pour une programmation exceptionnelle orchestrée par Radio Star. Le Street food festival entre dans la programmation de Marseille Provence Gastronomie imaginée par Provence Tourisme, sous l’impulsion du Département des Bouches-du-Rhône et de la Métropole Aix-Marseille-Provence. Pour limiter les files d’attente sur les stands, les paiements sur l’ensemble du festival se feront uniquement par l’intermédiaire d’une carte bancaire ou d’une carte cashless.
Esplanade de la Major (Marseille, 2e arr.), les 13, 14 et 15 juin de 17h à 1h.

Restaurants en Provence

Quand midi sonne à la Poule noire

poule noire deuxpoule noire troisMidi sonne ; rue Sainte, les restos affûtent leurs couteaux. Pour déjeuner chez Franck et Sophie Paté, il faut avoir réservé sinon, c’est à vos risques et périls. De sa région tourangelle natale, une escale dans les palaces parisiens ensuite, le chef a gardé le culte du style de la belle assiette. Produits aux origines claironnées (fromages de la maison aixoise Lemarié), qualité, traçabilité et ancrage local (tournedos de taureau-crème d’anchois, frites de panisses ou trilogie du Vallon des Auffes émulsion jus de homard) : le menu se lit avec appétit. Mardi, un ceviche de poissons fumés tout délicat baignant dans une sauce laitière blanche venait en prélude d’un filet mignon de porc au miel et moutarde. La purée de pommes de terre aromatisée à l’huile de tuber melanosporum enfonce le clou dans le style très terre-à-terre de la composition. Viande servie à point, petits légumes croquants… les cuissons sont sans reproche. En finale, quelques mignardises pour accompagner le café apportent une réelle émotion qui tardait à venir. L’ensemble est délicat et efficace. Il y a du monde, on se salue d’une table à l’autre ; le petit monde de l’hypercentre (ré)agit comme dans un village de campagne où tout le monde se connaît et s’embrasse ; sauf qu’ici on se voussoie.

La Poule noire, 61, rue Sainte, Marseille 1er ; résas aux 04 91 55 68 86 et 06 89 68 21 10. Formules midi 12,50, 16, 18 et 19 €. menu du soir 38 €.

1 Comment

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.