Restaurants en Provence

Quand midi sonne à la Poule noire

poule noire deuxpoule noire troisMidi sonne ; rue Sainte, les restos affûtent leurs couteaux. Pour déjeuner chez Franck et Sophie Paté, il faut avoir réservé sinon, c’est à vos risques et périls. De sa région tourangelle natale, une escale dans les palaces parisiens ensuite, le chef a gardé le culte du style de la belle assiette. Produits aux origines claironnées (fromages de la maison aixoise Lemarié), qualité, traçabilité et ancrage local (tournedos de taureau-crème d’anchois, frites de panisses ou trilogie du Vallon des Auffes émulsion jus de homard) : le menu se lit avec appétit. Mardi, un ceviche de poissons fumés tout délicat baignant dans une sauce laitière blanche venait en prélude d’un filet mignon de porc au miel et moutarde. La purée de pommes de terre aromatisée à l’huile de tuber melanosporum enfonce le clou dans le style très terre-à-terre de la composition. Viande servie à point, petits légumes croquants… les cuissons sont sans reproche. En finale, quelques mignardises pour accompagner le café apportent une réelle émotion qui tardait à venir. L’ensemble est délicat et efficace. Il y a du monde, on se salue d’une table à l’autre ; le petit monde de l’hypercentre (ré)agit comme dans un village de campagne où tout le monde se connaît et s’embrasse ; sauf qu’ici on se voussoie.

La Poule noire, 61, rue Sainte, Marseille 1er ; résas aux 04 91 55 68 86 et 06 89 68 21 10. Formules midi 12,50, 16, 18 et 19 €. menu du soir 38 €.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter