Mes recettes

Râbles fins à la vanille et au gingembre

râbles de lapin à la vanillePréparation : 10 min / Cuisson : 15 min

Votre marché pour 3-4 personnes : pour la marinade, il vous faut une gousse de vanille ; 1 petite échalote ; 1 cuil. à soupe de gingembre épluché et râpé ; 1 cuil. à café d’huile ; 15 cl de jus d’ananas ; le jus d’un citron et 5 cl de sauce soja. Ensuite, il vous faut 8 râbles de lapin tranchés fin ; 15 cl de bouillon ; du sel et du poivre ; quelques jolis petits légumes d’accompagnement et des feuilles de coriandre.

On y va : commencez par préparer la marinade. Fendez la gousse de vanille et grattez les graines. Pelez et émincez l’échalote. Épluchez et râpez le gingembre. Mélangez-les avec le reste des ingrédients de la marinade. Salez, poivrez et versez dans un sac alimentaire refermable. Ajoutez les râbles et laissez mariner pendant 1 h à température ambiante ou jusqu’à 12 h au froid. Égouttez soigneusement les râbles et épongez-les sur du papier absorbant. Faites chauffer l’huile dans un wok. Quand elle est chaude, faites-y sauter les râbles pendant 4 min sur toutes les faces.
Quand les râbles sont colorés, versez le bouillon et le reste de la marinade. Laissez réduire et mijoter pendant environ 5 à 10 min selon l’épaisseur de la viande. Vérifiez l’assaisonnement. Servez avec des légumes racines ou des mini-légumes et saupoudrez de coriandre ciselée.

Suggestion : pour conserver une belle forme aux râbles, maintenez les petites peaux avec des piques ou avec un tour de ficelle de cuisine.

Bonus : vous aimez les râbles de lapin ? Nous aussi ici et ici.

Numa Muller chez Madame Jeanne Longtemps annoncée et attendue, l'arrivée de Numa Muller chez Madame Jeanne, le restaurant de la Maison Buon, rue Grignan (6e arr) est officielle. Le chef a pris possession de la cuisine et propose pêle-mêle une tête de thon de ligne, un loup-concombre compressé et abricot fermenté-lait ribot et chips de riz-seiche, un thon et abricot au sel-herbes et fleurs du littoral et huile de feuilles de figuier eau de concombre. A suivre, 86, rue Grignan, Marseille 1er ; infos au 04 86 26 54 16.

Elie Kalamouka n'est plus Son nom restera indéfectiblement attaché au Mas, restaurant de la rue Lulli (1er) qu'il avait cofondé avec Robert Lenoir. Elie Kalamouka s'est éteint vendredi à 87 ans non sans susciter une vive émotion chez tous ceux qui avaient pris l'habitude de dîner chez lui. Le Mas était l'une des rares tables ouvertes toute la nuit, attirant noctambules et artistes qui, en fin de spectacle, venaient s'y détendre. Il était paar ailleurs administrateur du festival Jazz des Cinq Continents. La crise sanitaire a été fatale au Mas qui a été placé en liquidation judiciaire. Ce décès tourne définitivement la page des années 1980 à Marseille...

Abonnez-vous à notre newsletter