Mes recettes

Bruschettas au thon listao, fondue d’oignons, basilic et tomates cerise

bruschettasPréparation : 10 min / Cuisson : environ 15 min à la poêle + 5/10 min au four

Votre marché pour 4 bruschettas (soit 2 personnes en plat principal avec une salade) : 2 boîtes de thon listao au naturel (type Phare d’Eckmühl) soit environ 225g ; 4 tranches fines de pain de campagne au levain ; 6 oignons jaunes ; 4 cuil. à soupe d’huile d’olive ; 150g de tomates cerise ; quelques feuilles de basilic frais ; quelques feuilles de thym frais, de sarriette ou d’origan (ou une demi-cuillerée à café de ces mêmes herbes séchées) ; 1 cuil. à café de vinaigre balsamique ; 12 petites olives noires de Nice ; sel et poivre du moulin.

On y va : émincer finement les oignons, puis les faire dorer à l’huile d’olive dans une poêle avec la moitié du thon, un peu de sel et de poivre, jusqu’à obtention d’une jolie coloration des sucs (ne surtout pas faire brûler). En fin de cuisson, ajouter le vinaigre balsamique et bien mélanger. Tartiner cette fondue d’oignons sur le pain, puis enfourner 5 à 10 min sous le grill du four. Pendant ce temps, découper les tomates cerise en quartiers, ciseler finement les herbes, émietter le reste du thon, dénoyauter éventuellement les olives (facultatif). Disposer le tout sur les bruschettas juste sorties du four et savourer aussitôt !

Bonus : les bruschettas s’imaginent aussi à l’agneau.

Photo © Marie Chioca

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Numa Muller chez Madame Jeanne Longtemps annoncée et attendue, l'arrivée de Numa Muller chez Madame Jeanne, le restaurant de la Maison Buon, rue Grignan (6e arr) est officielle. Le chef a pris possession de la cuisine et propose pêle-mêle une tête de thon de ligne, un loup-concombre compressé et abricot fermenté-lait ribot et chips de riz-seiche, un thon et abricot au sel-herbes et fleurs du littoral et huile de feuilles de figuier eau de concombre. A suivre, 86, rue Grignan, Marseille 1er ; infos au 04 86 26 54 16.

Elie Kalamouka n'est plus Son nom restera indéfectiblement attaché au Mas, restaurant de la rue Lulli (1er) qu'il avait cofondé avec Robert Lenoir. Elie Kalamouka s'est éteint vendredi à 87 ans non sans susciter une vive émotion chez tous ceux qui avaient pris l'habitude de dîner chez lui. Le Mas était l'une des rares tables ouvertes toute la nuit, attirant noctambules et artistes qui, en fin de spectacle, venaient s'y détendre. Il était paar ailleurs administrateur du festival Jazz des Cinq Continents. La crise sanitaire a été fatale au Mas qui a été placé en liquidation judiciaire. Ce décès tourne définitivement la page des années 1980 à Marseille...

Abonnez-vous à notre newsletter