Vite lu

► Légion d’honneur promotion du 14-Juillet. Le Journal Officiel a publié cette semaine la promotion civile du 14 Juillet. 521 personnalités ont été choisies pour leur engagement « au service de l’intérêt général et du rayonnement de la France », des récipiendaires choisis par les ministres qui proposent leur liste au Conseil de l’ordre de la Légion d’honneur. Laquelle liste est finalement validée par le président de la République. Créée par l’empereur Napoléon 1er en 1802, cette décoration fait désormais partie de l’histoire nationale. Chaque promotion met notamment des personnalités de l’hôtellerie-restauration à l’honneur. Cette année, les chefs Alain Ducasse (naturalisé monégasque, ultime privilège fiscal) et Éric Frechon sont faits officiers. Au rang de chevalier, premier grade de la Légion d’honneur, figurent les chefs Paul Pairet et Michel Portos, Sandrine Bayle-Gosse (directrice de l’École des métiers du Gers), Monica Bragard, directrice générale de Bragard, Olivier Gourmelon, dirigeant de la société Kings of kitchen et Louis Privat, fondateur et propriétaire des Grands Buffets de Narbonne.

Var

Depuis 1998, les Vignerons Indépendants du Var et Art&Vin invitent chaque été des artistes ou des collectifs d’artistes à installer leurs œuvres ou à réaliser des performances dans des lieux emblématiques comme les caveaux, les chais, ou au milieu des vignes. Avec cette manifestation, les visiteurs sont conviés à découvrir, sous un angle inédit, une cinquantaine de domaines et châteaux de la Région Sud et en Corse. Où aller dans le Var ? Notre sélection…
• Château de Majoulière à Villecroze, au cœur des coteaux varois Fanny Dhondt s’est installée avec son frère pour vivre sa passion. Sommelière de formation, elle accueille la céramiste VOS (Mado Vandewoestyne) et Marec, artiste belge qui s’est fait connaître avec des dessins humoristiques piquants, qui font régulièrement la une de la presse.
• Le dom. des Féraud à Vidauban regroupe 50 ha, non loin du golfe de Saint-Tropez, c’est le petit paradis de Markus Conrad qui accueille Bernadette Van Baarsen, peintre attachée à la vibration des couleurs, au soleil brûlant de Provence et aux enchevêtrements des végétaux en géométries naturelles et artificielles.
• Le château Saint-Esprit, propriété de la famille Croce-Spinelli depuis 4 générations, est une bâtisse du XIIIe siècle ceinte de majestueux cyprès et de 12 ha de vignes. C’est ici que Rémi Colombet expose ses œuvres, « un dilettante » qui se sert de tous les moyens mis à sa disposition, comme la musique, la photo et les objets. Mises en scènes improvisées, portraits fugitifs, travail instinctif, l’artiste fait fi des contraintes techniques de la photographie.
Tous les domaines participants ici.

Suis-nous sur les réseaux

Sainte-Croix-du-Verdon

Marchés et foires locales.- Durant tout l’été, chaque semaine, la commune accueille plusieurs marchés offrant des produits locaux frais, d’artisanat et des spécialités culinaires.
• Marchés des producteurs : tous les mardis matin, du 2 juillet au 27 août sur l’ancienne aire des camping-cars dans le village.
• Marchés gourmands : les mardis soir 16 juillet et 13 août (18h30-22h30). Foodtrucks de cuisine du monde, bière artisanale de Riez, sur l’ancienne aire des camping-cars dans le village.
• Marchés artisanaux : les mardis soir 9, 23 juillet et les 6 et 20 août (18h30 – 22h30). Avec la présence de créateurs et artisans de la région Sud, rue du Cours.

Art de vivre

Les bonnes adresses marseillaises de… Didier Bertrand

Dans son bureau, des photos de paysages alpins majestueux, des rivières, de hauts sommets et des forêts de sapins que Didier Bertrand regarde pensif : « C’est ma montagne, même si je n’en suis pas originaire, c’est là que je me ressource » indique-t-il. A l’image du dieu Janus aux deux visages, Didier Bertrand regarde, d’un côté, cette nature apaisante et, de l’autre, cette ville dans laquelle il a toutes ses entrées. Fondateur et dirigeant actuel de l’Immobilière Le Marquis, fondée en 2007, rue Grignan, le président de la Fnaim Aix-Marseille-Provence, 2e représentation en importance du syndicat en France, Didier Bertrand pratique ce qu’il professe : « Je sors beaucoup et depuis toujours car sortir c’est rencontrer, aller à la découverte, se faire bousculer. J’aime bien manger, le beau, le bon et le bien fait » sourit-il avec malice.

didier bertrandBonnes tables en 3 catégories

L’ambassadeur du club M de la ville de Marseille et de Massilia Mundi s’est amusé à classifier ses bonnes tables en catégories : parmi les classiques il a rangé le Julien (rue Paradis), le Café de la Banque d’Arnaud Lafargue (bd Paul-Peytral), chez Etienne au Panier, les Arcenaulx, Pepe Maulio et chez Aldo. « Mais je fréquente beaucoup le Lauracée, chez Péron et la Cantinetta », ajoute-t-il en consultant ses fiches soigneusement préparées.

« Selon moi, un bon entrepreneur doit sortir de son entreprise pour se confronter au réel et éviter toute consanguinité. Si l’on vit en autarcie dans son métier, son entreprise, son réseau professionnel on finit par s’étioler car le monde bouge en permanence » assure Didier Bertrand qui annonce : « Parmi les contemporains, j’aime bien citer Ouréa, le restaurant de Julien Diaz Saisons, les tables éphémères de Jogging, Madame Jeanne chez Maison Buon et Lacaille à la Plaine« .

Zappant d’un style à l’autre, d’une découverte à une table consacrée, Didier et Chantal Bertrand son épouse, confessent aussi une certaine inclination pour les étoilés de la ville parmi lesquels AM-Alexandre Mazzia, une Table, au Sud de Ludovic et Karine Turac, l’Epuisette de Guillaume Sourrieu et la Villa Madie des Droisneau. « Dans cet inventaire il y a comme un équilibre entre le solide, la référence et la curiosité, la touche contemporaine, la créativité qui dérange ou surprend » analyse Didier Bertrand par ailleurs membre du bureau de l’Observatoire immobilier de Provence.

Et puis, il y a toutes ces adresses proches de leur agence que les Bertrand fréquentent avec assiduité : « On va chez Chicoulon car ils débordent de gentillesse, c’est une cuisine inventive, juste, de produits… Des professionnels très humains. On va aussi chez Piou pour leurs produits régionaux, leurs sandwiches et desserts, ce qu’ils font est beau et bien. On va aussi très régulièrement à la Boutique du Glacier parce que c’est sans défaut, toujours juste et puis il y a la coupe de champagne servie au bar du Beauvau, les cocktails délicieux chez Gaspard et puis, et puis… » Citant Héraclite, « Rien n’est permanent sauf le changement », Didier Bertrand invite à s’engager : « Par l’engagement, nous changeons le regard que les gens portent sur nous. le collectif est en perte de vitesse, il faut penser à la communauté »… Justement, et si on parlait de tout ça à table ?

Immobilière le Marquis, 52, rue Grignan, Marseille 1er ; infos au 04 91 13 77 77 et www.immobiliere-lemarquis.fr

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.